En renseignant votre adresse mail vous acceptez de recevoir nos actualités. Vous pouvez à tout momment vous désinscrire à partir du lien intégré dans la newsletter. Politique de confidentialité
Accueil
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
SPORT

RALLYE MONTE CARLO 2013 - Bilan Colas & Fontaine

RALLYE MONTE CARLO 2013 - Bilan Colas & Fontaine
Sport Automobile


Bonjour à toutes et à tous,

Et bien voilà, nous venons de terminer notre 4ème Rallye Monte Carlo en 5 participations.
Et je crois pouvoir dire aujourd'hui que l'édition 2013 était un Monte Carlo tel que tout rallyman en rêve ! En effet, de la neige dans la spéciale du Moulinon ça n'arrive pas tous les jours. Les plus anciens disent même que la dernière fois c'était en 1987...

L'an dernier à la même époque je promettais de préparer le Monte Carlo 2013 très tôt dans l'année.
Voeux pieux ! Ce n'est que le jour de la clôture des engagements que le notre partait en direction de l'Automobile Club de Monaco.
Pour 2013, c'est donc au volant d'une Suzuki Swift de location que nous prendrons le départ.
Nous aurons la plus petite voiture du plateau (129 chevaux annoncés par VLR Location Rallye).

Pour rajouter à la difficulté nous décidons de partir sans ouvreurs et pour les pneus clous nous avons des pneus du commerce (Michelin Ice North cloutés)... Même pas peur !!

Nous avions décidé de participer au shakedown pour faire connaissance avec la petite japonaise mais les circonstances en ont décidé autrement. En effet, nous avons du demander à la direction de course une dérogation pour pouvoir rouler en pneus du commerce. Et nous l'avons obtenue 4 heures après la fin du shakedown. Tant pis...

Nous voilà donc au départ de la première journée de course


Mercredi 16 Janvier 2013
Le choix des pneus est simple, 6 clous !

Le début de la spéciale du Moulinon est « sec ». Le comportement des pneus est très proche de ceux de série (et pour cause). Ils sont un peu (beaucoup) souples mais ça va le faire... Arrive ensuite une dizaine de kilomètres verglacés et enneigés. Je roule en mode « secure » mais je redoute un peu les 15 kilomètres de descente sur l'asphalte sec et abrasif qui nous emmènera jusqu'à Antraigues. Et

c'est avec des pneus à l'agonie que nous bouclons la spéciale en 62ème position.

Direction Burzet. Celle là je la connais bien et je pars sur un rythme un peu plus élevé. Évidement quand ça monte il faut être patient, mais nous nous amusons bien jusqu'à ce qu'une vilaine corde ait raison d'un pneu. Nous n'avons pas d'autre choix que de nous arrêter pour en changer.

Heureusement que des spectateurs étaient là ! Le cric montre des signes de faiblesses... Nous perdons dans l'affaire entre 4 minutes et demie et 5 minutes. Pour un début à domicile il y a mieux...

Après un passage à l'assistance à Valence, nous repartons pour la même boucle Moulinon et Burzet.

J'ai beau habiter à Aubenas, je n'arrive pas à sortir de gros temps dans Le Moulinon. Je crois que j'ai un blocage depuis 2010 où j'avais vraiment frisé la correctionnelle à 2 kilomètres du sommet du Col de La Fayolle. Ou alors, explication plus terre à terre : je n'ai pas le coeur assez gros !

Bref, nous réalisons le 58ème temps...

Mais c'est bien décidé que nous partons dans Burzet 2. Hélas, nos misères ne sont pas finies. A 5 ou 6 kilomètres de l'arrivée j'entends un bruit bizarre qui me fait penser qu'un amortisseur vient de casser. Et ce bruit ne cesse de s'amplifier... Je décide donc de terminer tranquillement cette spéciale, sachant que nous avons encore après elle 90 km de routier pour rejoindre l'assistance. En fait, il ne s'agissait pas du tout d'un amortisseur ou d'un support moteur. Quelques kilomètres plus loin, la roue avant gauche me double !! A cet instant, la Swift posée sur disque de frein, nous pensons avec Yvon que le rallye vient de s’arrêter pour nous. J'appelle Bernard Bathedou à l'assistance. Il me dit que ce n'est pas foutu et que je dois me « démerder » pour rentrer à Valence. Avec son aide au téléphone et l'arrivée providentielle de spectateurs ayant un cric rouleur dans leur coffre, nous pourrons finalement repartir. Bien entendu nous arrivons très en retard et c'est encore 3 minutes de pénalités supplémentaires...

Nous repartirons donc le jeudi matin avec 5 minutes de retard sur la première Swift (Fabian Cartery). Au vu du temps perdu je me dis qu'il nous est encore possible d'aller le chercher...

Mais pour cela, nous décidons d'investir dans 4 clous compétition. Et c'est bien « remontés » que nous abordons la deuxième journée de course. Nous sommes alors 58ème au classement général.

Monte-Carlo 2013


Jeudi 17 Janvier 2013, l'Ardèche du Nord
Labatie – Lalouvesc restera pour moi un bon souvenir. Nous sommes en mode « attaque » et ça paye !

Je double Cartery parti 2 minutes avant nous (la spéciale fait 19 kilomètres) et nous faisons notre premier scractch dans la classe 9 devant la référence Cédric Petiet et sa Twingo R1. Quand on sait que cette spéciale est à 90% en montée (et ça monte sévère sur les 10 derniers kilomètres), je suis assez « fier » de notre 41ème temps au général.

Au départ de St Bonnet, je voie Monsieur Jean Ragnotti. Je l'interpelle et lui demande s'il ne peut pas me louer son talent pour une vingtaine de minutes. Malheureusement la transaction ne pourra pas aller à son terme... C'est donc tout seul que je dois me lancer. Et quand je repense à ce que Ragnotte vient de me dire : « Je n'ai jamais beaucoup aimé cette spéciale, elle est quand même assez piégeuse... », je décide de passer en mode « secure ». Je crois que j'aurai mieux fait de passer en mode « intelligent »... Après quelques kilomètres je double Cartery, puis entre St Julien Molhesabate et l'arrivée, je veux faire plaisir aux spectateurs dans un droite qui referme. Quel idiot !

Je me retrouve tanké dans la neige en équilibre précaire !! Bien entendu je me fait engueuler par Yvon, mais comment lui donner tort. Heureusement, le dicton jamais 2 sans 3 se vérifiera. Nous avons une sangle dans la voiture et les spectateurs (encore eux) mettrons juste 3 minutes pour nous sortir de cette mauvaise passe. Nous venons juste de passer à côté d'un 28ème temps scratch.

Encore une fois je suis le roi des occasions manquées !!.

Pas le temps de nous apitoyer sur notre sort, Lamastre – Alboussière nous attend. Et surtout Alboussière où vit Yvon.

Je repasse en mode « attaque », et même « grosse attaque ». Et pan ! Second meilleur temps de classe. Nous reprenons la tête des Swift et rentrons à Valence en 53ème position.

Nous avons déjà perdu 11 minutes en péripéties diverses et c'est donc en mode « je roule à la main » que nous faisons la seconde boucle du Nord Ardèche.

Après 2 jours de course nous sommes 48ème au général et avons maintenant 12 minutes d'avance sur Cartery.



Vendredi 18 Janvier 2013, Vercors et à nous Monaco
Pour le choix des pneus, RAS. 4 clous et banzaï. Cette année la spéciale fait 33 kilomètres mais les 17 premiers montent (on part de 300 mètres pour arriver à 1200!!). Il va donc falloir se lâcher sur neige et en descente. Et là, le grand régal ! Le sourire aux lèvres tout le long. Tellement qu'à un moment, alors que nous sommes en glisse façon Trophée Andros, Yvon me susurre dans le casque :

« Tu prends ton pied, hein ? ». Et à l'arrivée le verdict tombe, 3ème premier temps de classe.

Retour à Valence pour la dernière fois de la semaine. Nous devons maintenant rejoindre Monaco en faisant 2 spéciales nouvelles. Je redoute un peu St Nazaire le Désert et Sisteron. Nous n'avons pas d’ouvreurs cette année et tout le monde les annonce piégeuses. Une seule option dans ce cas là :

mode « safety car ». Donc, rien à raconter pour ces 2 spéciales si ce n'est que j'ai bien failli ne pas passer le Col de Fontbelle dans la spéciale de Sisteron. J'avais cru malin de mettre 2 contacts à l'avant pour cette spéciale... Les 4 ou 5 kilomètres de glace vive ont paru durer une éternité !

Bref, nous voilà à Monaco en 49ème position avec presque 14 minutes d'avance sur la seconde Swift de Cartery. Pour la victoire de classe il y a bien longtemps que les carottes sont cuites.

La grasse mat' du samedi matin nous fait du bien car la dernière journée s'annonce encore copieuse.

Il a neigé dans la nuit au Turini !

C'est donc tout content que nous partons avec les pneus clous (un peu usés, mais bon...).

Maintenant il pleut, et la neige tant attendue s'est transformée en soupe indigeste. Au départ du Turini un commissaire nous annonce que Latvala est sorti dans le premier droite à fond et qu'il faut passer tout doucement. OK chef ! Passé cet épisode j'essaie de rouler une peu plus fort. Mais la sanction est imédiate. Je sors des traces d'un demi pneu et pars en aquaplanning. Heureusement ça monte et on ne va pas bien vite. On s'en sort avec un tête à queue sans rien toucher. Au fil des kilomètres nous découvrons des traces qui se finissent contre le rocher et une voiture « garée » quelques mètres plus loin. C'est un vrai « cimetière ». Je repasse donc en mode « safety car » et j'ai presque honte du spectacle offert aux spectateurs. Cette spéciale est interminable et la suivante ne s'annonce guère mieux pour nous. Pas d'ouvreurs, pas de prise de risque !

Nous ferons finalement le second passage dans le Turini en liaison et lorsque nous arrivons à Monaco pour ce qui devait être la dernière assistance, on nous apprend que le rallye est arrêté. La dernière boucle du Turini est annulée. C'est bien la première fois que je ne râle pas pour ça !

Voilà, par le jeu des abandons de cette dernière journée « terrific » nous terminons à une inespérée 39ème place au Scratch. Nous sommes 3ème de la classe 9 et premiers des 4 Swift au départ (et à l’arrivée!!)

Pour les courageux qui auront tout lu, je ne voudrais pas terminer sans les traditionnels remerciements.

Monte-Carlo 2013

Merci à nos épouses et nos enfants
Merci à nos partenaires
Merci à notre assistance (Eric « Moute », Greg « Proton », Angélique « Marquise des Anges » et l'équipe de VLR : Bernard, Jean, Coco et Alex)
Merci à nos copains supporters
Merci à tous nos « adversaires » et amis
Merci à l'Automobile Club de Monaco
Merci à tous les bénévoles qui oeuvrent sur ce monument du sport automobile
Merci à ceux que j'ai peut-être involontairement oublié

A bientôt,

Christophe FONTAINE

P.S : Un clin d’oeil particulier à l'association « En Marche avec Maëlys » avec laquelle nous avions mis en place notre opération : « Monte Carlo 2013 : Votre autographe dans la légende. »

Allez faire un tour sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/EnMarcheAvecMaelys
Aidez-les !!

Monte-Carlo 2013

MOTS-CLÉS
Sports automobiles
EN ARDÈCHE
SARL DIABOLICOM
Publicité, web & informatique
LES STORES DU VIVARAIS
Volets, Stores & Vérandas
AADEVE - accompagnement actif au développement de l'entreprise
Formation
GITES EN ARDECHE
Chapelèche
07190 Gluiras
Chemin des Lavandes
07200 Aubenas
Hameau de Conchis
07530 Genestelle
>> Gites Ardèche <<
AU CINEMA
GREEN BOOK : SUR LES ROUTES DU SUD
De Peter Farrelly.
Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini.
Durée : 2h 10min (VF)

Samouraï Academy
De Rob Minkoff, Mark Koetsier, Chris Bailey.
Avec Samuel L. Jackson, Michael Cera, Mel Brooks.
Durée : 1h 37min (VF)
Les Amandiers
De Valeria Bruni Tedeschi.
Avec Nadia Tereszkiewicz, Sofiane Bennacer, Louis Garrel.
Durée : 2h 06min (FR)

Couleurs de l'incendie
De Clovis Cornillac.
Avec Léa Drucker, Benoît Poelvoorde, Alice Isaaz.
Durée : 2h 14min (FR)
Black Panther: Wakanda Forever
De Ryan Coogler.
Avec Letitia Wright, Lupita Nyong'o, Danai Gurira.
Durée : 2h41min (VF)

Opération Père Noël
De Marc Robinet, Caroline Attia.
Avec
Durée : 0h 43min (FR)
Annie Colère
De Blandine Lenoir.
Avec Laure Calamy, Zita Hanrot, India Hair.
Durée :

Le Chat Potté 2 : la dernière quête
De Januel P. Mercado, Joel Crawford.
Avec Antonio Banderas, Salma Hayek, Olivia Colman.
Durée : 1h42min (VF)
Armageddon Time
De James Gray.
Avec Anne Hathaway, Jeremy Strong, Banks Repeta.
Durée : 1h55min (VF)

Le Torrent
De Anne Le Ny.
Avec José Garcia, André Dussollier, Capucine Valmary.
Durée : 1h41min (FR)
Les Miens
De Roschdy Zem.
Avec Sami Bouajila, Roschdy Zem, Meriem Serbah.
Durée : 1h25min (FR)

Fumer fait tousser
De Quentin Dupieux.
Avec Gilles Lellouche, Vincent Lacoste, Anaïs Demoustier.
Durée : 1h20min (FR)
Saint Omer
De Alice Diop.
Avec Kayije Kagame, Guslagie Malanda, Valérie Dréville.
Durée : 2h02min (FR)

Azur et Asmar
De Michel Ocelot.
Avec Cyril Mourali, Karim M'Riba, Hiam Abbass.
Durée : 1h39min (FR)
>> Voir le programme <<
PLANETE-ARDECHOISE.COM
Conception DIABOLICOM
1 Chemin de côte chaude 07600 Vals les Bains
Tél : 04 26 62 20 36
Copyright © 2010 - 2022 • Tous droits réservés
 
LES STORES DU VIVARAIS
CENTRE CULTUREL LES QUINCONCES
ASA ARDECHE
AC COUTURE
COMITÉ FOIRE ET SALON ARDECHE
OLIVIER TAXI - Aubenas, Ucel, Vinezac
CHARPENTES, COUVERTURES - JC GLEYSE
SYLVAIN AGENCEMENT
MIROITERIE VIVARAISE
Groupement Forestier de Sainte Marguerite
PATISSERIE DIDIER LAURENT
AADEVE - accompagnement actif au développement de l'entreprise
DENIS BECAUD - Le Gentleman Troubadour
SABATON
SARL DIABOLICOM
Photo Guide