Accueil
  • Diapo
  • Diapo
ART

EXPOSITION LES QUINCONCES 2015 : « L’ŒUVRE GRAVE »

EXPOSITION LES QUINCONCES 2015 - Henri GOETZ « L’œuvre gravé » - Du 07 au 21 Janvier  2015 - Salle Volane Vals les Bains :

« Il n’y a point de différence esthétique, chez Henri Goetz, entre un tableau et une gravure : tous deux utilisent le même vocabulaire formel et la même gamme chromatique. La différence entre les deux provient d’une alternative technique, car Henri Goetz avait un besoin vital de connaître, d’expérimenter et d’inventer toutes sortes de techniques.

Ce qu’il fit également avec le pastel. De plus, Goetz pensait que la gravure permettait, à moindre coût, une plus large diffusion de son art. Enfin, Henri Goetz aimait changer de moyens techniques tout en restant dans le même projet pictural.

Il aimait passer d’un tableau à la gravure afin de se confronter à de nouveaux problèmes techniques. » Jean Pierre GEAY

Biographie
1909 : Naissance à New York de Henri Goetz d’une famille franco américaine.
1930 : Parallèlement à des études d’ingénieur électricien au M.I.T. et à Harvard, suit des cours de dessin et d’histoire de l’art à New York. Il quitte les Etats-Unis pour la France et arrive à Paris où il travaille dans diverses académies.
1935 : Installation définitive en France où il épouse le peintre Christine Boumeester.
1936 : Il opte pour une peinture non-figurative mais proche du Surréalisme quoiqu’il la veuille de pure invention.
1937 : Première exposition personnelle avec Christine Boumeester à la galerie Van Leer, rue Bonaparte.
1938 : Se lie avec tous les milieux surréalistes, mais aussi avec des peintres abstraits. André Breton baptise ses rencontres collectives posthumes de « Chefs – d’Œuvres corrigés ».
1940 – 1944 : Années de guerre, de résistance et de clandestinité dans le Midi. Nombreuses rencontres dont celles de Picabia, de Nicolas de Staël, de Picasso. Exécute, grâce à du matériel prêté par Bonnard, ses premières lithographies. Nombreux dessins.
1945 : De retour à Paris, fait des causeries hebdomadaires sur la peinture à la Radio-Diffusion Française.
1946 :  Première rétrospective à la Galerie Breteau : « Dix ans de peinture ».
1947 : Alain Resnais réalise son film « Portrait d’Henri Goetz – Histoire d’un tableau ». Début de sa période abstraite caractérisée surtout par la « libre construction ».
1949 : Henri Goetz et Christine Boumeester obtiennent la nationalité française.
1950 – 1984 : Début de son activité d’enseignement dans différentes académies et qu’il poursuivra durant 34 ans.
1960 : Nouvelle orientation de son œuvre. Il passe à une peinture de plein-air qui se laisse imprégner par l’atmosphère et par le climat des paysages où il peint.
1965 :   Fonde sa propre académie dans les anciens locaux de l’académie d’André Lhote. Y enseigne jusqu’en 1984.
1967 : Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres.
1968 : Invente la gravure au carborundum appelée : procédé Goetz.
1969 : Dirige les cours de peinture et de gravure à la Faculté de Vincennes.
1971 : Décès de Christine Boumeester.
1974 : Son œuvre revient à une forme abstraction qui exprime alors son monde imaginaire.
1936 : Création à Villefranche-sur-Mer du Musée Goetz-Boumeester.
1983 – 1987 : Grandes expositions rétrospectives en France et à l’étranger.
1985 – 1989 : Période d’intense activité et de nouvelles recherches surtout dans le domaine de la gravure et du pastel.
1989 : Décès de Henri Goetz à la clinique Santa Maria de Nice, le 12 août.

Références
Toutes les gravures présentées dans cette exposition ont été réalisées entre 1947 et 1989 avec le procédé inventé par Henri Goetz en 1969, appelé « procédé Goetz ou gravure au carborundum » aussitôt utilisé par Joan Miro et ensuite par de nombreux autres artistes contemporains :

Zao Wou Ki, James Coignard, Clavé, Serge Hélénon, Max Papart, Bernard Allignand, etc…

De 1968 à 1984, cette technique fut enseignée à l’Académie Goetz à Paris où venaient se former un grand nombre de taille-douciers. Ce procédé est maintenant enseigné dans toutes les Académies et les Ecoles des Beaux - Arts à travers le monde. Cette invention a été l’objet de deux traités, l’un par Henri Goetz :

Gravure au carborundum – Postface de Jean Miro – Maeght éditeur 1969 réédité en 1974.

L’autre par l’un de ses élèves, Maurice Rousseau-Leurent :

La gravure au carborundum – Préface de Henri Goetz  - Editions Maurice Rousseau – Paris 1985.

L’œuvre gravé d’Henri Goetz a été étudiée dans deux catalogues raisonnés :

- en 1973 : L’œuvre gravé de Henri Goetz avec une étude des procédés employés dans l’œuvre graphique de Henri Goetz. Catalogue réalisé par Gunnar Bergström et  Christian Tisari – Editions Sonet – Stockholm, 1973 concerne les 167 premières gravure de 1940 à 1972, toutes reproduites en noir et/ou en couleurs.

- en 1977 : Œuvre gravé de Henri Goetz : Présentation par Oscar Reutersväd, Michel Melot et Denise Zayan – Catalogue raisonné établi par Kami Masrou – recense les 280 gravures éditées de 1940 à 1997, toutes reproduites en noir et blanc – Editions Art Moderne – Paris 1977.

Un mémoire de Master I a été consacré en 2008 à l’œuvre gravé de Henri Goetz par Stanko Josimov – Université Sorbonne – Paris IV. Etudie les 205 gravures de 1969 à 1985 figurant au Cabinet des Estampes de BNF, toutes reproduites en couleurs.

Les gravures réalisées entre 1985 et 1989 n’ont pas encore été méthodiquement répertoriées et analysées.

Un fond important se trouve également dans la bibliothèque Kandinsky au Centre Pompidou ( Paris) et dans la donation Jean Pierre Geay à la Bibliothèque Municipale d’Angers.

La revue «  les Nouvelles de l’Estampe » (publiée par le comité National de la gravure française et le cabinet des estampes de la Bibliothèque Nationale) a consacré à Henri Goetz ses n°2 et n°4 (1969), 8 (1973), n°13 et n°14 (1974), n°34 et n°35 (1977), n°42 (1978), n°54 (1980), n°100 ( 1988), n°107 ( 1989) et n°114 (1990).

L’œuvre gravé de Henri Goetz a été décrite et étudiée par Jean Pierre Geay dans le livre : GOETZ, «  Henri Goetz – 1909 – 1989 – Rétrospective » Editions Garnier Nocera  - 1995 (Edition bilingue français/allemand) dans le chapitre : « Un magicien de la gravure » pages 16 à 22.

En savoir plus :

- L’ouvrage fondamental sur l’œuvre de Henri Goetz est celui de Jean Pierre Geay :

GOETZ – Préface de Jean Guichard - Meilhi – Editions du Cercle d’Art – Pars 1989 ( collection « Les grands peintres ») Traduction en espagnol  - Editions Poligrafa – Barcelone 1989.

- Wikipédia.

Nous remercions Jean Pierre GEAY, commissaire de l’exposition, pour son aide précieuse et le prêt des œuvres de sa collection.

+ D'Infos / Renseignements : 
►HORAIRES D’OUVERTURE - entrée libre :
DU LUNDI AU VENDREDI 8H30 A 12H ET DE 13H30 A 17H30.

Centre Culturel de Vals – Les Quinconces
Salle Volane - 3 Avenue Claude Expilly
07600 VALS LES BAINS
Tel : 04 75 37 49 21 

Retrouvez le Centre Culturel de Vals-les-Bains sur Planète Ardéchoise.

MOTS-CLÉS
Théâtre Les Quinconces
Théâtre - Les Quiconces - Vals les bains
EN ARDÈCHE
AC COUTURE
Décoration intérieur
MAISON DE LA PRESSE AUBENAS
Culture & Multimedia
CENTRE CULTUREL LES QUINCONCES
Association
GITES EN ARDECHE
Hameau de Cheyrès
07460 Banne
L’Astic
07150 Vagnas
Domaine du Planas - D359
07200 Ailhon
>> Gites Ardèche <<
AU CINEMA
Tenet
De Christopher Nolan.
Avec John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki.
Durée : 2h 30min (VF)

Epicentro
De Hubert Sauper.
Avec Hubert Sauper.
Durée : 1h 47min (VF)
Citoyens du monde
De Gianni Di Gregorio.
Avec Gianni Di Gregorio, Ennio Fantastichini, Giorgio Colangeli.
Durée : 1h 31min (VF)

La Femme des steppes, le flic et l'oeuf
De Quanan Wang.
Avec Dulamjav Enkhtaivan, Aorigeletu, Norovsambuu Batmunkh.
Durée : 1h 40min (VF)
Antoinette dans les Cévennes
De Caroline Vignal.
Avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte.
Durée : 1h 35min (FR)

J’irai Mourir Dans Les Carpates
De Antoine de Maximy.
Avec Antoine de Maximy, Alice Pol, Max Boublil.
Durée : 1h 36min (FR)
Enorme
De Sophie Letourneur.
Avec Marina Foïs, Jonathan Cohen, Jacqueline Kakou.
Durée : 1h 41min (FR)

Just Kids
De Christophe Blanc.
Avec Kacey Mottet Klein, Andrea Maggiulli, Anamaria Vartolomei.
Durée : 1h 43min (FR)
Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait
De Emmanuel Mouret.
Avec Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne.
Durée : 2h 02min (FR)

Ema
De Pablo Larraín.
Avec Mariana Di Girólamo, Gael García Bernal, Paola Giannini.
Durée : 1h 42min (VF)
Dans un jardin qu'on dirait éternel
De Tatsushi Ōmori.
Avec Kiki Kirin, Haru Kuroki, Mikako Tabe.
Durée : 1h 40min (VF)

Antebellum
De Gerard Bush, Christopher Renz.
Avec Janelle Monáe, Jena Malone, Kiersey Clemons.
Durée : 1h 46min (VF)
>> Voir le programme <<
PLANETE-ARDECHOISE.COM
Conception DIABOLICOM
1 Chemin de côte chaude 07600 Vals les Bains
Tél : 04 26 62 20 36
Copyright © 2010 - 2020 • Tous droits réservés
 
Espace ZEN ARDÈCHE
PATISSERIE DIDIER LAURENT
MAISON DE LA PRESSE AUBENAS
SABATON
MIROITERIE VIVARAISE
AC COUTURE
DENIS BECAUD - Le Gentleman Troubadour
ASA ARDECHE
CHARPENTES, COUVERTURES - JC GLEYSE
CULTURELA franchisé FNAC et COLOR'I
CENTRE CULTUREL LES QUINCONCES
LES STORES DU VIVARAIS
In&Fi Crédits Aubenas
BOUCHERIE, CHARCUTERIE - EVESQUE CHRISTIAN
SALON SOLANGE COIFFURE
AADEVE - accompagnement actif au développement de l'entreprise
LES MANDRINOTS - Rock Celtique
SYLVAIN AGENCEMENT
COMITÉ FOIRE ET SALON ARDECHE
OLIVIER TAXI - Aubenas, Ucel, Vinezac
SARL DIABOLICOM
Photo Guide