Accueil
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
  • Diapo
AGENDA

RENCONTRES DES CINÉMAS D’EUROPE 2017

RENCONTRES DES CINÉMAS D’EUROPE - Du 19 au 26 novembre 2017 - Aubenas / Vals-les-Bains

Nées en 1999 de la volonté de quelques cinéphiles et professionnels du cinéma, les Rencontres des Cinémas d’Europe sont organisées par l’association Grand Ecran, au travers de sa structure opérationnelle la Maison de l’Image, et par le SCOP Le Navire avec le soutien de nombreux partenaires institutionnels et privés.

Pour sa 19e édition, près de 80 films seront présentés.

Au total, ce seront 285 séances au programme au sein des 6 salles du nouveau cinéma Le Navire, de 2 salles au cinéma Le Palace sans oublier les séances proposées au Théâtre des Quiconces à Vals-les-Bains.

Cette manifestation (sans compétition) a pour ambition de proposer, chaque année, un véritable panorama de la production cinématographique de différents pays d’Europe et de rendre hommage à de grands cinéastes, actrices/acteurs, professionnels du cinéma.

Elle permet ainsi au public de découvrir de nombreux films dont certains méconnus ou peu diffusés et de rencontrer des réalisateurs à l’occasion de débats quotidiens. L’actualité contemporaine nous amène à toujours défendre une vision ouverte de la culture au sein du festival.

Cette année encore, l’association Grand Ecran oeuvre pour une accessibilité au plus grand nombre avec un travail important réalisé auprès des publics scolaires, pour former les spectateurs de demain.

En affirmant le caractère pluridisciplinaire de sa programmation et l’engagement pédagogique de ses actions, Les Rencontres des Cinémas d’Europe continuent de s’engager, de dialoguer et de questionner les aspects d’accès à la culture et de liberté d’expression au sein d’une Europe en pleine mutation.

Ouverture des 19es rencontres

Dimanche 19 nov.

15h : Ouverture officielle Présentation du festival Exposition et la chorale les Amis d’Al au Cinéma Le Navire.

17h : Projection de lumière ! l’aventure commence : France. Documentaire de Thierry Frémaux. 2017. 1h30. En 1895, les frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent parmi les tout-premiers films de l’histoire du cinéma. Mise en scène, travelling, trucage ou remake, ils inventent aussi l’art de filmer. Chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, cette sélection de films restaurés offre un voyage aux origines du cinéma. Ces images inoubliables sont un regard unique sur la France et le Monde qui s’ouvrent au 20e siècle. Lumière, l’aventure du cinéma commence !

18h30 : Pierre-William glenn : Directeur de la photographie et réalisateur français. Ayant débuté très jeune, il a su s’adapter en créant des ambiances diversifiées au profit de nombreux réalisateurs comme les cinéastes de la Nouvelle Vague François Truffaut et Jacques Rivette, les américains Samuel Fuller et Joseph Losey et des réalisateurs singuliers dont Maurice Pialat et Claude Lelouch. Influencé par le travail des chefs opérateurs américains, il a mené une collaboration fructueuse avec des réalisateurs français inspirés par le cinéma américain et notamment le film noir comme Bertrand Tavernier, Alain Corneau, Costa-Gavras...

19h30 : Apéritif au Bistrot - centre Le Bournot.

Les Invités des Rencontres

lun. 20 nov à 22h15 au Bistrot : György KRISTOF, Slovaque Réalisateur Après une scolarité en Slovaquie orientale et en Hongrie, il suit des études à la faculté des lettres de l’Université de Miskolc. Où il travaille comme journaliste dans la presse régionale et découvre le cinéma. En 2008 il s’oriente vers l’Académie du film de Prague et réalise plusieurs courts métrages, présentés et parfois primés dans des festivals. Il participe en 2015 à L’Atelier de la Cinéfondation du Festival de Cannes. Son premier long métrage Out est le premier film slovaque sélectionné pour le Festival de Cannes, où il est présenté dans la section Un certain regard 2017.

Out Slovaquie. Ágoston, la cinquantaine, quitte sa famille pour s’aventurer à travers l’Europe de l’Est avec l’espoir de trouver un emploi et de réaliser son rêve : pêcher un gros poisson. Porté par le vent et le sel marin, il parvient en mer baltique. Son périple le plonge dans un océan d’événements et de rencontres inattendus : une femme solitaire, un Russe aux intentions hostiles et un étonnant lapin empaillé. Partenariat Cinéfo

mar. 21 nov à 16h au Navire : Samuel bigiaoui, France Réalisateur Né en 1978 à Paris, Samuel Bigiaoui est enseignant en mathématiques et architecte scénographe depuis 2014. Tout en continuant à enseigner, il s’intéresse au théâtre et suit une formation de comédien à l’Atelier international de théâtre Blanche Salant et Paul Weaver à Paris (promotion 2011). Parallèlement, il écrit et réalise son premier film documentaire. EN PARTENARIAT AVEC ARDÈCHE IMAGES.

68, MON PÈRE ET LES CLOUS France Bricomonge est une boutique de bricolage ouverte par Jean, père du réalisateur, il y a 30 ans, à Paris. Des personnes venant de pays et de cultures très divers y travaillent dans une ambiance chaleureuse et familiale. Prenant les aspects d’une agora, c’est un centre névralgique de la vie sociale pour ce quartier. Bricomonge va fermer. Au moment de l’ultime inventaire Samuel tente de répondre à une question : qu’est-ce qui a fait qu’un homme, plutôt intellectuel et cultivé, décide d’ouvrir à 40 ans une boutique de bricolage ?

mar. 21 nov à 18h au Bistrot : Charlotte pouch, France Réalisatrice Après des études de lettres à La Sorbonne et de journalisme au CFPJ, Charlotte Pouch débute sa carrière comme reporter pour Canal Plus et France Télévision. En 2013, elle réalise son premier film documentaire, Dans le dos de Michel Gondry accompagnant le cinéaste dans son processus créatif de L’Écume des jours. Elle réalise également des programmes courts pour France Télévisions, travaille pour des magazines culturels sur la chaîne Arte et développe des projets fictions et documentaires. Des bobines et des hommes est son second film documentaire..

Des bobines et des hommes France En juin 2014, le patron de l’usine textile Bel Maille de Roanne annonce à ses ouvriers le redressement judiciaire de l’entreprise. Au rythme des machines, la chronique de ces quelques mois nous fait rencontrer des hommes lucides et extraordinaires qui jusqu’au bout vont affronter la réalité sans se résigner. Un huis clos presque entièrement masculin, une chronique ouvrière qui n’est pas si banale.

mar. 21 nov à 20h30 au Théâtre Les Quinconces de Vals-les-Bains : Les musiques de Buster Keaton / Prix des places : 12 € / 10 €.

mar. 21 nov à 22h au Bistrot : Charles Garrad, Grande-Bretagne Réalisateur Pionnier de l’installation architecturale dans les années 1970, il a passé la première partie de sa carrière à exposer son propre travail et à enseigner dans de nombreuses écoles d’art. Ses principales sources d’inspiration sont le temps, la mémoire, la qualité atmosphérique des lieux et la signification des objets. Dans les années quatre-vingt, son intérêt croissant pour l’industrie cinématographique l’amène à faire ses armes en tant que designer dans la publicité, puis dans la réalisation de fictions télévisées. Il est actuellement producteur et réalisateur de films de fiction, tout en conservant ses activités de designer..

Waiting for you Britannique. Sur son lit de mort, son père confie à Paul que quelque chose lui a été pris par son ancien commandant dans l’Armée britannique, depuis qu’il s’est retiré en France. Contraint par le chagrin et la curiosité, le jeune anglais se rend dans le sud de la France où il rencontre la mystérieuse Madeleine et déterre un secret familial extraordinaire qui s’est trouvé caché pendant plusieurs décennies.

mer. 22 nov à 17h au Navire : Coralie russier, France Comédienne Parmi les comédiennes à l’affiche de ce film, la jeune Coralie Russier. Originaire de Cornas (Ardèche), elle a vécu sa première montée des marches au dernier festival de Cannes. Un moment fort « une journée magique » confiait la jeune actrice à France Bleu Drôme-Ardèche. Mais c’est avec Roger Lombardot, un auteur et metteur en scène ardéchois qu’elle a fait ses débuts. À l’âge de 5 ans, elle a subi une greffe du foie qui lui a sauvé la vie. Elle a donné un nom à sa donneuse anonyme, Sarah, devenue une sorte d’amie imaginaire. Cette histoire si particulière a inspiré Roger Lombardot, touché par ce récit au point d’écrire une pièce intitulée Sarah..

120 battements par minute FranceDébut des années 90. Alors que le sida tue depuis près de 10 ans, les militants d’Act Up – Paris multiplient les actions dans l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

merc. 22 nov à 22h au Bistrot : Loubaki LOussalat, France Slameur, poéte Venant de la scène slam, où l’on pratique le verbe avec créativité et avec une liberté bien établie, Loubaki Loussalat propose une initiation au slam dans les formations Eloquentia. Il y anime un atelier d’écriture et de déclamation de poésie au cours de laquelle il revoit les règles de cet art, afin de les utiliser… ou les laisser de côté ! Pour lui, elles ne sont pas « obligation », mais doivent se mettre au service de l’idée et du message à véhiculer. Et en les emmenant sur du rap, du slam et de la poésie, Loubaki les oblige à faire travailler leur cerveau de manière différente ; il les libère du moule dans lequel le système pédagogique classique les oblige à rentrer. Le but n’est pas seulement que les candidats du concours se révèlent aux autres, mais surtout qu’ils se révèlent à eux-mêmes.

à voix haute France Chaque année se déroule le concours Eloquentia, qui vise à élire « le meilleur orateur du 93 ». Des étudiants décident d’y participer et s’y préparent grâce à des professionnels (avocats, slameurs, metteurs en scène…) qui leur enseignent le difficile exercice de la prise de parole en public.

jeu. 23 nov à 18h au Bistrot : Pierre vinour, France Distributeur, Cinéaste. Pierre Vinour, partage sa vie entre Paris et Millevaches en Limousin. Il a réalisé deux longs-métrages (Magma 2010, Supernova 2003), h u i t c o u r t s - m é t ra g e s ( d o n t Millevaches[Expérience] nommé aux César 2002), une installation vidéo, Éléments, et une quinzaine de films expérimentaux dans les années quatre-vingt. Il est également musicien (trio Nörd, musiques de films…) et producteur au sein de la société Les Enragés (trois longs et dix courts-métrages produits en dehors des siens dont Sans Adieu – Cannes Acid 2017). EN PARTENARIAT AVEC L’ACID.

Sans adieu France. Dans sa ferme du Forez, à l’est du Massif Central, Claudette, 75 ans, se bat pour rester digne face à une société qui n’a plus grand-chose à faire d’elle, et dont elle a du mal à accepter et à suivre l’évolution. Le monde moderne avale chaque jour un peu plus ses terres, ses bêtes et celles de ses voisins. Mais tous ne sont pas du genre à se laisser faire et luttent au quotidien pour préserver leurs biens… leur vie.

jeu. 23 nov à 22h15 au Bistrot : Gérard mordillat, France Réalisateur Né à Paris, dans le quartier de Belleville, d’un père serrurier à la SNCF, Gérard Mordillat s’intéresse très vite à la littérature et au cinéma. Il publie des poèmes, travaille avec Roberto Rossellini, réalise un documentaire sur les patrons, devient responsable des pages littéraires du journal Libération, qu’il quitte après la publication de son premier roman, Vive la sociale ! en 1981. Il n’a pas cessé d’écrire depuis (28 romans, des essais, des articles de presse). Il réalise en 1983 une adaptation de son livre Vive la sociale ! au cinéma, puis enchaîne fictions et documentaires pour petit et grand écrans, soit une abondante production jusqu’à Mélancolie ouvrière. Il anime des émissions sur France Culture (Des Papous dans la tête, La Grande table).

Mélancolie ouvrière France Lucie Baud naît en 1870 dans une famille de paysans pauvres de la région de Grenoble. À 12 ans, elle entre comme apprentie dans une filature de soie et se marie à 20 ans. À la mort de son mari, chassée de son logement de fonction, Lucie se retrouve seule alors que les patrons de la filature décident de baisser les salaires et d’augmenter les cadences. C’est la grève...

ven. 24 nov à 18h15 au Bistrot : Alberto morais, Espagne Réalisateur Né en 1976 à Valladolid, Alberto Morais est diplômé des beaux-arts de Valence (Espagne) et du Département Cinéma de Valladolid. Il crée en 2008 la société de production Olivo. Suite à de nombreux courts-métrages, La Madre est son 4e long-métrage, qu’il réalise caméra à l’épaule, regard sur la grande misère sociale dans l’Espagne contemporaine. EN PARTENARIAT AVEC LA CINÉFONDATION

La madre Espagne À 14 ans, Miguel a une vie compliquée. Sa mère instable et sans travail est incapable de s’occuper de lui. Et bien qu’en conflit avec elle, il redoute de la laisser seule. Aussi Miguel, joue-t-il à cache-cache avec les services sociaux pour ne pas retourner en foyer. Un jour sa mère décide de l’envoyer chez Bogdan, un ex-amant qui vit dans le village voisin.

ven. 24 nov à 22h au Bistrot : George ovashvili, Géorgie Réalisateur. George Ovashvili est diplômé de l’Institut géorgien du cinéma et du théâtre (1996), ainsi que de l’Académie du film de New York (2006). Son premier long-métrage L’Autre rive (2010) connaît une carrière internationale exceptionnelle (plus de cinquante prix en festivals, représentant de la Géorgie pour l’Oscar du Meilleur film étranger et l’un des cinq nommés pour le Prix Découverte de l’Académie européenne du cinéma). Son second long-métrage, La Terre éphémère (2014), Globe de cristal au festival de Karlovy Vary, est short-listé pour l’Oscar du meilleur film étranger et offre à George une reconnaissance internationale. Khibula, son troisième long-métrage, est présenté en compétition au festival de Karlovy Vary puis Erevan et Haïfa..

Khibula Georgie. Le président déchu, qui incarnait autrefois l’espoir d’une nation nouvelle, tente de reconquérir le pouvoir. Escorté par une poignée de fidèles, il traverse clandestinement les magnifiques et cruelles montagnes du Caucase, tour à tour accueillantes et inquiétantes.

sam. 25 nov à 18h au Bistrot : Leonardo di costanzo, italie Réalisateur Né à Ischia en Italie en 1958, Leonardo Di Costanzo réalise plusieurs films documentaires ainsi qu’un remarquable premier long-métrage de fiction en 2012, L’Intervallo, ayant pour cadre la ville de Naples. En 2017, son second film, L’Intrusa, est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes..

l’instrusa Italie Naples, aujourd’hui, Giovanna, travailleuse sociale combative de 60 ans, fait face à une criminalité omniprésente. Elle gère un centre qui s’occupe d’enfants défavorisés et offre ainsi une alternative à la domination mafieuse de la ville. Un jour, l’épouse d’un criminel impitoyable de la Camorra, la jeune Maria, en fuite avec ses deux enfants, se réfugie dans ce centre. Lorsqu’elle lui demande sa protection, Giovanna se retrouve confrontée, telle une Antigone moderne, à un dilemme moral qui menace de détruire son travail.

sam. 25 nov à 22h15 au Bistrot : Jean-Pierre Améris, France Réalisateur Diplômé de l’IDHEC, Jean-Pierre Améris réalise en 1987 trois courtsmétrages, parmi lesquels Intérim, Grand Prix du festival de Clermont-Fd. En 1992, il met en scène son premier long, Le Bateau de mariage. Il alterne ensuite entre fictions et documentaires, avant de réaliser Les Aveux de l’innocent, primé plusieurs fois au Festival de Cannes en 1996. Cinq ans plus tard, il obtient la coquille d’argent (Prix de la mise en scène) au festival de Saint-Sébastien et l’Étoile d’or (meilleur acteur pour Jacques Dutronc) au Festival international du film de Marrakech avec C’est la vie. En 2004, Poids léger est présenté dans la section Un certain regard au Festival de Cannes...

je vais mieux France Ce film a pour héros un homme d’une quarantaine d’années, architecte et père de famille. Il mène une vie tranquille. Mais un jour, sa vie bascule. Tout commence par une douleur dans le dos. Il passe plusieurs examens, mais les médecins ne trouvent aucune explication. Alors qu’il souffre de plus en plus, des épreuves vont peu à peu l’obliger à se remettre en question.

dim.26 nov à 16h au Bistrot : Iréne jacob, France Comédienne. Irène Jacob doit sa première apparition au cinéma à Louis Malle pour quelques scènes du film Au revoir les enfants (1987). C’est en 1991, en incarnant l’héroïne de La Double Vie de Véronique de Krzysztof Kies´lowski qu’elle acquiert sa notoriété et obtient le prix d’interpré- tation féminine à Cannes. En 1993 elle retrouve le réalisateur polonais pour le premier rôle de Rouge, le dernier volet de Trois couleurs. Sa filmographie est éclectique allant du drame à la comédie en passant par les films d’action, sous la caméra de réalisateurs de toute nationalité. Elle se construit une carrière internationale.

Rio sex comedy France. Rio de Janeiro. Un chirurgien esthétique débarque, le nouvel ambassadeur américain relâche un instant sa vigilance et disparaît dans les favelas, un couple de français vient tourner un film… Exploration insolite et délirante des contradictions qui font le quotidien de la métropole brésilienne.

dim. 26 nov à 20h au Navire : Pédro pinho, Espagne Réalisateur Né en 1977, Pedro Pinho est diplômé de l’école de cinéma de Lisbonne, de l’École nationale supérieure LouisLumière à Paris et de la London Film School. En 2008, il fonde avec d’autres réalisateurs le collectif de production Terratreme Filmes qui joue un rôle central dans la production et la mise en avant de nouveaux talents du cinéma portugais. L’Usine de rien, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, a reçu le Prix FIPRESCI sections parallèles, Cannes 2017.

L’usine de rien, Portugal. Une nuit, des travailleurs surprennent la direction en train de vider leur usine de ses machines. Ils comprennent qu’elle est en cours de démantè- lement et qu’ils vont bientôt être licenciés. Pour empêcher la délocalisation de la production, ils décident d’occuper les lieux. À leur grande surprise, la direction se volatilise laissant au collectif toute la place pour imaginer de nouvelles façons de travailler dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement dominant.

Hommage à manuel pradal réalisateur français hommage en salle : De nombreux amis, professionnels du cinéma, entoureront la famille Pradal

samedi 18 NOV. à 20h Au cinéma le navire : Né le 22 mars 1964 à Aubenas, en Ardèche , très tôt passionné par le septième art, Manuel Pradal suit des études littéraires et scientifiques. Après la prestigieuse Femis et un séjour à la Villa Médicis, il revient à 24 ans avec un documentaire sur les réfugiés gitans bosniaques d’Italie: Canti,avec Agnès Jaoui. Il a écrit et réalisé au cours de sa carrière Marie, baie des Anges, qui a révélé Vahina Giocante, le film d’action Ginostra avec Harvey Keitel et Andie MacDowell, La Blonde aux seins nus, Tom le Cancre et dernièrement Benoît Brisefer (2014) et La Petite Inconnue (2016)..

La petite inconnue Un écrit anonyme, daté du 12ième siècle, raconte le voyage d’une petite inconnue de 7 ans, venue frapper à la porte de Juliette de Margon, en son château, au cœur de la Normandie. Film d’époque relatant un épisode méconnu de la croisade; le film a été tourne en Normandie, en Toscane, à St Montant et essentiellement à Viviers

LA PROGRAMMATION : Marie baie des anges, 1998 / Un crime, 2006 / Tom le cancre, 2015.

Focus : LE CINÉMA SOVIÉTIQUE EN ASIE CENTRALE
Dans le cadre de l’URSS, une industrie cinématographique s’est développée en Asie centrale, et notamment en Ouzbékistan. Elle participe au cinéma européen, en tant que rameau du cinéma soviétique. Mais elle a aussi exprimé les attentes, les espoirs, les déconvenues des nouvelles élites nationales musulmanes. Loin d’être un simple appareil de domination idéologique du centre russe et bolchevik sur la périphérie islamique, elle a véhiculé la singularité et l’afirmation de cette dernière dans la construction du socialisme. La naissance du nationalisme et celle du cinéma sont allées de pair, sous le couvert de la révolution. Il en est né une filmographie méconnue, et néanmoins très riche, qui se perpétue aujourd’hui grâce à une génération de réalisateurs postsoviétiques. Historienne spécialiste de l’Asie centrale, chargée de recherche au CNRS, Cloé Drieu nous en livrera les clefs en dialoguant avec Jean-François Bayart, professeur à l’IHEID de Genève et animateur du Focus.

mer. 22 nov à 17h 30 au Bistrot : Cloé Drieu, Chargée de recherche au CNRS-CETOBaC, Cloé Drieu est spécialiste de l’histoire de l’Asie centrale durant la Première Guerre mondiale (révoltes de 1916, révolutions de 1917 et guerre civile) et l’entre-deux-guerres, qu’elle a abordée en prenant comme objet le cinéma de fiction produit en Ouzbékistan. Elle a notamment publié en 2013 chez Karthala Fictions nationales. Cinéma, empire et nation en Ouzbékistan (1919-1937).

LA PROGRAMMATION : le serment, 1937 / avant l’aurore, 1934 / la fiancée de l’isham et l’émigrant, 1931-1934 / leçons d’harmonie, 2012 / le souffle, 2014 / centaure, 2018.

expo photos : L’USURE DU MONDE hommage à nicolas bouvier de frédéric lecloux.Dans le cadre du Focus, de manière à créer une passerelle imaginaire entre l’Europe et l’Asie centrale, l’exposition de Frédéric Lecloux nous propose de suivre, 50 ans après, l’itinéraire de Nicolas Bouvier, l’auteur du magnifi que récit de voyage L’Usage du monde.

Autour des Rencontres

Librairie des rencontres :
Situé au centre Le Bournot à proximité du Bistrot des Rencontres, cet espace ouvert tous les jours durant les Rencontres vous accueille et vous propose une sélection d’ouvrages et de DVD en rapport avec les invités, les oeuvres, les thématiques abordées et l’actualité cinématographique et photographique. Lieu permettant d’échapper un moment à l’effervescence du festival, la librairie des Rencontres n’en est pas moins un lieu vivant où vous pourrez vous renseigner et trouver des réponses aux multiples interrogations que peuvent susciter un film grâce à l’ensemble des dossiers, élaborés par les bénévoles de la Maison de l’Image, sur les fi lms et les invités de cette 19e édition.

Sam. 25 nov à 13h à la librairie : sieste littéraire et musicale Paula Audrey et Ariane de la médiathèque viennent avec transats et coussins pour vous offrir une petite parenthèse de repos et d’évasion. Cette fois-ci vous serez en compagnie de Marie Darrieussecq et de son roman Être ici est une splendeur : vie de Paula M. Becker. En résonance avec le film Paula de Christian Schwochow, l’auteure évoque les moments importants de la vie de cette artiste peintre. Les lectures seront ponctuées d’interludes musicaux. PARTENARIAT MÉDIATHÈQUE INTERCOMMUNALE JEAN FERRAT.

Expo photos : à l’air libre : photographie dans la ville Sur les murs du centre-ville d’Aubenas, découvrez une série de photos de Cyrille Bernon Idomeni, Europe, 2016 UNE ENFANCE DANS LES CAMPS.

Tënk : Venez découvrir tënk, la plateforme de documentaires d’auteur en ligne, créée à lussas ! PENDANT TOUTE LA DURÉE DES RENCONTRES > L’équipe de Tënk sera présente dans le hall du nouveau cinéma (N).

Ateliers : À LA DÉCOUVERTE DES PREMIÈRES IMAGES ANIMÉES. Théâtre d’ombres, lanterne magique… la boîte à Balbu-Ciné permet d’expé- rimenter les premières tentatives d’animation des images. Elle se présente comme un cabinet de curiosités. Son contenu vise à l’interaction, c’est une chronologie à toucher. Dix objets emblématiques ont été sélectionnés pour représenter l’avancée historique vers le cinéma. Animations gratuites pour les 6-10 ans MER 22 > de 14 h à 17 h (La Maison de l’Image).

Micro & films : Organisé par l’association Un Peu de Pré Vert, le festival Micro & Films marie chaque année courts-métrages et musique. Les Rencontres des Cinémas d’Europe s’associent à l’événement en présentant les films primés en 2017. Retrouvez ces trois films courts au hasard des projections, en première partie des longs métrages.

Shakespeare tour ! : Spectacle écrit à partir de l’oeuvre de William Shakespeare. 0 h 50. Interprétation Judith Levasseur et Françoise Sourd. Mise en scène Dominique Lardenois. Entrée libre LUN 20 > 18 h (BR) OTHELLO d’Orson Welles. 1952.

Infos pratiques :

Titre : RENCONTRES DES CINÉMAS D’EUROPE - 19ème édition.
Nature : Diffusion du cinéma européen.
Dates : 19 au 26 novembre 2017.

Adresse permanente : La Maison de l’Image 9, boulevard de Provence 07200 Aubenas. Téléphone : 04.75.89.04.54 / 06.18.52.23.99. Courriel : maisonimage@wanadoo.fr  / Site internet : www.maisonimage.eu

LOCALISATION :
- Centre culturel Le Bournot (Accueil/Librairie/Bar) 4 bd Gambetta 07200 AUBENAS (France).
- Cinéma Le Navire : 13 rue Pargoire.
- Cinéma Palace : 35 bd Gambetta.

TARIFS : 
- Plein tarif : entrée 7 € / carnet de 5 entrées 27 €.
- Tarif réduit (demandeurs d'emploi et étudiants sur présentation d'un justificatif) : entrée 5,50 € / carnet de 5 entrées 23 €.
- Pass individuel (entrées illimitées pour toute la durée du festival) : 92 €.
- Groupes (à partir de 10 personnes, sur inscription) : entrée 3,50 €.
- Les abonnements - des cinémas Le Navire et Palace ne sont pas valables pendant Les Rencontres.
- Ciné-concert : 12 € / 10 € (tarif réduit) actuellement en vente au Théâtre Les Quinconces à Vals les Bains.



MOTS-CLÉS
CinémaFestivités 2017
EN ARDÈCHE
SYLVAIN AGENCEMENT
Cuisine & Salles de bains
SALON SOLANGE COIFFURE
Mode & Beauté
COMITÉ FOIRE ET SALON ARDECHE
Association
PETITES ANNONCES
35000 €
LABEGUDE
50 €
Lesperon
100 €
THUEYTS
>> Voir toutes les annonces <<
GITES EN ARDECHE
L’Astic
07150 Vagnas
Maison Hérold
07270 Lamastre
Hameau de Conchis
07530 Genestelle
>> Gites Ardèche <<

Publicité sur Planète-Ardéchoise.com

Planète Ardéchoise vous aide à communiquer
En savoir +

Informations Utiles

Contactez-nous
Annoncer un événement
Mentions légales
C.G.U.
Modalités de publication de vos avis
Restaurants en Ardèche
Partenaires
PLANETE-ARDECHOISE.COM
Conception DIABOLICOM
1 Chemin de côte chaude 07600 Vals les Bains
Tél : 04 26 62 20 36
Copyright © 2010 - 2019 • Tous droits réservés
 
CENTRE CULTUREL LES QUINCONCES
RISK SOLUTIONS Meyssonnier Assurances
LES MANDRINOTS - Rock Celtique
NADI YOGA, CONSTELLATIONS, REIKI à L'ESPACE SAMA
MIROITERIE VIVARAISE
SABATON
CHARPENTES, COUVERTURES - JC GLEYSE
SYLVAIN AGENCEMENT
OLIVIER TAXI - Aubenas, Ucel, Vinezac
DENIS BECAUD - Le Gentleman Troubadour
LES STORES DU VIVARAIS
BOUCHERIE, CHARCUTERIE - EVESQUE CHRISTIAN
SALON SOLANGE COIFFURE
MAISON DE LA PRESSE AUBENAS
In&Fi Crédits Aubenas
AC COUTURE
ASA ARDECHE
CULTURELA franchisé FNAC et COLOR'I
SARL DIABOLICOM
COMITÉ FOIRE ET SALON ARDECHE
PATISSERIE DIDIER LAURENT
Photo Guide